Avertir le modérateur

18/01/2010

La DGCCRF n’est plus. Qui protègera les consommateurs ?

Je ne vous cache pas que je suis assez scandalisé par cet escamotage. Malgré les assurances données par le gouvernement et Bercy, la DGCCRF (Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes), véritable gendarme de la consommation en France, sera diluée avec d’autres services dans le Direction départementale de la protection des populations (DDPP)… Le tout dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), le programme supposé faire économiser de l’argent à l’Etat. Au détriment des consommateurs ?

 

Car les quelques 3 000 agents de la DGCCRF seront placés sous l’autorité des préfets (qui sont nommés directement par le gouvernement), du coup, on peut légitimement craindre pour l’indépendance de ces fonctionnaires qui font un boulot formidable. Je vous ai souvent proposé de la documentation de ce service, dont le site est une véritable mine d’or ! Les fiches synthétiques pour passer les fêtes sans arnaques, les réflexions sur la « nouvelle économie de services », les « warning » sur les arnaques à la loterie sur Internet, ou encore les Ateliers de la consommation qui réunit des universitaires et des spécialistes sur des thèmes autour de la consommation… c’est bien tout ça qui est menacé, et encore plus ! Les hotlines qui ne marchent pas, les SMS surtaxés, l’obligation pour les banques d’envoyer aux usagers le relevé des frais bancaires, font aussi partie du champ de compétences de la DGCCRF.

 

 

consommaction DGCCRF fraude consommation arnaque.jpg

 

Michel Garcin, délégué syndical FO à la DGCCRF (dont vous pouvez visiter le blog), estime dans les Echos que la « fusion » de sa maison avec, par exemple, les services vétérinaires (oui, les services vétérinaires), « c’est le mariage de la carpe et du lapin ». Il donne un exemple concret des risques que le placement en préfecture implique : « récemment, Bruxelles s'est inquiété de l'explosion de plusieurs téléphones portables (iPhone). Les services de la DGCCRF ont mené l'enquête en moins de dix jours dans les 100 départements français. Si les préfets avaient dû gérer le dossier, la réactivité aurait été moindre : l'affaire des iPhone aurait été traitée bien après d'autres. »

 

L’article de France-Soir sur le sujet me semble bien conclure cet événement : « Les préfets ont donc la lourde tâche de reprendre à leur charge une organisation qui, ces dernières années, a pesé de tout son poids sur les opérateurs de télécoms pour leur mauvaise qualité de services, les syndics de copropriété pour leurs pratiques abusives ou les fabricants de jouets pour la possible dangerosité de ceux-ci. A son actif, en outre, le rappel de produits commercialisés dangereux, des chaussures ou des chaises, fabriquées en Chine. Reste à la DDPP, aux préfets et aux départements de faire oublier au plus vite feu la DGCCRF. ».

 

Alors je souhaite bon courage aux agents de la DGCCRF qui seront mutés, je les remercie de leur travail, de la qualité et de la pédagogie de leur site web qui m’a appris beaucoup en tant que consommacteur. En espérant qu’ils puissent continuer à faire leur boulot de « garde-fou » de la consommation, car nous en avons bien besoin.

 

Luc, Consommaction

 

 

22/11/2008

Revue de web #1 : Surendettement, Auto-entrepreneur, Leclerc & Sarkozy, la pub et les Français

J'étrenne cette semaine ma première revue de web, n'ayant évidemment pas le temps de parler de tout ce que je vois ou que je lis sur le web... Vous me direz si cela vous intéresse, et puis si vous avez des liens à proposer mais pas de blog, n'hésitez pas à me les envoyer, je ferai suivre ! Bon week-end et bonnes lectures !

 

  • Une interview intéressante du sénateur UMP Mariani qui tente de faire passer une loi pour s'attaquer au problème du surendettement. Mesures évoquées, longueur de la procédure, réactions des lecteurs de Rue89, on en apprend plus sur un sujet qui me révulse à chaque fois, n'est-on pas au coeur de ce capitalisme qui vise à faire dés bénéfices coûte que coûte, au prix même de la confiance entre les personnes ?
  • Un dispositif à suivre pour ceux qui ont des idées ou des envies de création d'entreprise mais qui trouvent les démarches trop lourdes ou trop longues... Hervé Novelli lance début 2009 le statut d'auto-entrepreneur, pour lancer son activité sans se "déclarer" de manière classique jjournaux.jpgusqu'à un certain seuil. Un bon plan pour les créatifs, les volontaires, ou tout simplement pour arrondir ses fins de mois !
  • Un article assez fascinant de Challenges sur la proximité idéologique et d'action entre Sarkozy et Leclerc. A l'occasion des premières autorisations pour la publicité comparative à la télévision, l'article revient sur la forte communication que les deux hommes partagent autour du pouvoir d'achat.
  • Radio : l'émission d'aujourd'hui de Service Public sur France Inter concernait la publicité et les Français... un thème évidemment proche de la consommaction qui vise justement à démystifier les opérations de communications, le faux développement durable, et autres coups bas pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Bon week-end à tous!

Luc.

06/10/2008

Banques : le meilleur et les pires

En ce début de semaine et alors que les banques sont dans une situation plus que délicate, je vous recommande l'écoute de l'excellente émission de France Inter, Service Public, présentée par Isabelle Giordano. Ce matin, le thème de l'émission était justement les banques, avec quelques informations de premier choix sur les meilleures et les pires, les bonnes et moins bonnes banque en ligne (de type monabanq ou boursorama), bref, une vraie mine de bonnes infos sans langue de bois pour savoir où aller placer ses deniers.

Le lien de l'émission : ici,

Le lien pour ré-écouter directement l'émission banque de ce matin : ici,

et le lien pour s'abonner au podcast : ici

On y dix-banques.jpgdécouvre notamment que la Banque Postale fait figure de bonne élève (c'est important car cette banque est réputée peu chère pour les utilisateurs), et qu'en ligne, Boursorama tire son épingle du jeu lors que la banque en ligne d'AGF a encore pas mal de progrès à faire. J'ai aussi pu découvrir une association que je ne connaissais pas, une association de consommateurs du secteur bancaire, l'AACAB (Association d'aide contre les abus bancaires), dont le représentant dans l'émission m'a semblé bon connaisseur du secteur.

Bon début de semaine à tous sur ces "bonnes ondes"!

Luc.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu