Avertir le modérateur

27/10/2008

Tarifs de la SNCF : des "guides tarifaires" pour y voir plus clair

On devrait y voir un peu plus clair dans la grille des tarifs de la SNCF dès demainALeqM5iNmPp-fI7yS0egfcFj3iqpQ20SJQ.jpg ! Après s'être fait pas mal bousculer au sujet des prix des billets, la SNCF corrige donc le tir... mais nous attendrons de voir sur pièces ! Ces derniers temps, les plaintes s'étaient multiplié contre la compagnie de chemins de fer, les tarifs étaient trop nombreux, pas assez lisibles, et surtout, pour 2 places côte à côté dans le même train, des écarts de prix du simple au double étaient possibles selon les conditions (rembourables ou pas, échangeables ou pas), le lieu (guichet ou site web), le moment (à l'avance ou pas) de l'achat.

Qui n'a pas vu ces nombreux articles de journalistes se glissant un instant dans la peau d'un acheteur de billets de trains : à chaque fois, c'était l'occasion de montrer que pour un voyage, il y avait une dizaine de tarifs différents. un peu la jungle, en somme ! Demain, donc, la direction de la SNCF présentera aux côtés de Luc Châtel, le secrétaire d'Etat à la Consommation, des "guides tarifaires", espérons qu'on y verra plus clair ! Un "Tarif Loisir standard" sera également pris comme "référent", c'est à dire que c'est à partir de ce tarif que seront calculées les réductions éventuelles. C'est un peu ce qu'il manquait, un étalon. Un Paris-Lyon en 2nd = tant d'euros.

Les actions des consommateurs, appuyé par un rapport du sénateur UMP Hervé Mariton, ont donc eu raison du flou artistique entretenu par la SNCF, qui gérait ses trains en "yield management", c'est à dire en faisant varier les grilles de prix selon les trains, les taux d'occupation et autres données qui embrouillent déjà pas mal le chemin du voyageur. Une réunion SNCF-Associations de Consommateurs doit avoir lieu le 12 novembre, histoire de voir si c'est vraiment plus clair... alors prenez vos stylos et rendez-vous le 12 en cas de pépin !

Luc.

22/10/2008

Un plan anti-SMS surtaxé. Des doutes.

sms-pas-cher.png

Enfin une bonne décision en faveur des consommateurs de forfaits et de SMS, c'est à dire presque tout le monde (Le Parisien) ! Le Ministre de la Consommation Luc Châtel a annoncé une mesure pour contrer les SMS surtaxés indésirables, ceux qui tombent sur votre boîte de réception sans avoir rien demandé, et qui vous incitent à répondre en surtaxé pour obtenir un gain (loterie, rencontres surtout). Les SMS surtaxés peuvent coûter jusqu'à 1,35 euros, soit environ 600% de plus que le prix d'un SMS habituel. Vous en connaissez beaucoup des entreprises avec une marge à 3 chiffres ?

Le plan est simple : à partir du 15 novembre, les utilisateurs pourront transférer le SMS-spam à un numéro unique, quelque soit l'opérateur, au 33 700. Selon l'ARCEP, que cite Le Parisien, il y aurait 100 000 numéros actifs dans les 08 9. .. .. .., les surtaxés, dont la grande majorité repose sur un mélange tout à fait pénible de harcellement, de séduction et de filouterie, pour dire les choses clairement.

La mesure est donc bien accueillie, mais j'ai quand même un doute. Ces numéros surtaxés sont vendus aux entreprises-arnaqueuses par les opérateurs eux-même. Or, le projet 33 700 stipule que les messages infestés seront redistribués aux opérateurs, qui pourront alors juger de la "réalité de la valeur ajoutée" du service... Le vendeur intimé de brutaliser ses acheteurs, ça n'a jamais beaucoup marché, car ça rapporte pas mal à tous.

Luc.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu