Avertir le modérateur

18/07/2009

Appels téléphoniques et SMS de vacances à l’étranger : ça baisse enfin

images.jpgAlors que les opérateurs français se partagent jalousement la poule aux œufs d’or que sont nos factures mensuelles (les plus élevées d’Europe, merci le monopole et les ententes), et que le gouvernement refuse toujours de laisser un 4e opérateur pénétrer ce marché ultra-verrouillé, on peut remercier franchement l’Europe d’imposer à ses Etats-membres des limites pour les prix des appels et SMS passés d’un pays de l’Europe à un autre.


Le Figaro rappelle ainsi que jusqu’ici, le prix moyen d’un SMS envoyé d’un pays à un autre (toujours dans l’UE) était de 28 centimes hors TVA. Désormais, et ce depuis le 1er juillet et grâce à une directive européenne (ça, c’est pour les euro-sceptiques que je ne comprend plus), ce prix sera plafonné à 11 centimes hors TVA toujours. Pour les appels, la baisse est moins raide, mais tout de même là : de 0,46 à 0,43 centimes d’euro hors TVA maximum pour un appel émis et de 0,22 à 0,19 pour l’appel reçu.


«Toutes ces mesures devraient réduire une nouvelle fois les prix de 60 % et accroître l'utilisation du mobile», a déclaré la Commission Européenne. Et on la remercie de nous protéger des opérateurs nationaux si voraces et si peu enclins au changement (je rappelle que le secteur de la téléphonie réalise les mêmes marges que l’industrie du luxe, soit 20-30%).

Luc, Consommaction

20/03/2009

SMS surtaxés : bientôt compris dans les forfaits ?

red-phone.gifUne nouvelle du Figaro qui me laisse au mieux sceptique : le gouvernement, via Luc Chatel, s'apprête à imposer aux opérateurs de téléphonie mobile d'inclure dans leurs forfaits de quoi appeler les numéros surtaxés sans voir la facture "hors-forfait" exploser de l'autre côté. Je dois dire que je suis assez dubitatif pour pas mal de raisons :

- comment se fait-il que des services publics se trouvent à surtaxer leurs numéros d'appels ? Le Figaro rappelle par exemple qu'un appel au Pôle Emploi (ex-ANPE), le genre de cas plutôt fréquent en ce moment) coûte en principe 11 cents la minute d'appel... mais que cela peut coûter jusqu'à 30 fois + depuis un portable, ou, pire, une carte prépayée. Il n'est pas normal que nous devions payer une seconde fois (après nos impôts) pour des services d'utilité public.

- comment les opérateurs vont-ils réagir ? Je les vois franchement mal opiner du bonnet sans répercuter ce manque à gagner (3€ en moyenne l'appel hors-forfait sur un numéro surtaxé). Inclure du surtaxé dans le forfait alors que certains évitent comme la peste de téléphoner à ces numéros ? Augmenter légèrement le prix des abonnements ? Dans tous les cas, je vois mal qui d'autre que le consommateur final sera amené à payer pour ça...

- Encore une fois, l'enfer est pavé de bonnes intentions : nous vous parlions il y a quelques mois du 33 700, ce numéro anti-SMS spam mis en place par le gouvernement pour "indiquer" aux opérateurs les numéros qui invitent à répondre en surtaxés... mais sachant que ces numéros sont de véritables vaches à lait pour les opérateurs, et, qu'en gros, on leur demande à eux de faire "attention" à ces numéros.

Bref, l'idée de départ est bonne, mais ne serait-il tout simplement pas plus simple de remettre au tarif local ou gratuit ces numéros type ANPE, CAF, et autres organismes publics ?

Luc, Consommaction

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu