Avertir le modérateur

21/12/2008

L'Europe améliore ses normes face aux jouets chinois

La cavalerie arrive un peu tard, mais ça n'est pas grave ! Le Parlement Européen a adopté ce jeudi 18 décembre une directive, c'est à dire un texte qui sera transposé dans nos droits nationaux avec un certain délai, sur la sécurité des jouets. Pour ce Noël, cela risque d'être un peu court, mais pour l'année prochaine, il devrait y avoir quelques changements lors des achats, dont voici les principaux points :

  • "Ceci n'est pas un jouet", figurera sur les emballages de produits que l'on assimile parfois à tort à des jouets, comme les reproductions d'armes à feu, les décorations de Noël, les puzzles de + de 500 pièces, mais également les jeux vidéos et les consoles de jeu.
  • Le principe de précaution. Au lieu d'attendre qu'il y ait un "accident" du à une mauvaise composition du jouet (comme l'affaire Mattel en 2007, sur les Barbies qui comportaient de la peinture au plomb, le tout fabriqué en Chine comme trop souvent), le fabricant sera obligé de garantir l'inocuité de ses produits. Un bon pas quand on sait que les enfants sont des consommateurs plus fragiles, car en formation, et que les incidents de santé peuvent avoir des conséquences plus fâcheuses que pour des adultes.
  • Des avertissements plus visibles sur les paquets, et non plus cachés en police 6 au dos de la notice d'emploi. Le consommateur doit savoir qu'il achète un produit soumis à certaines restrictions ou mises en garde, y compris, la encore une nouveauté intéressante, lors des ventes en lignes, où l'on ne dispose pas de l'emballage (ce qui m'avait, par exemple, fait acheter un produit contrefait il y a peu, voir à ce sujet mon post sur ebay et la contrefaçon). A ce titre, l'expression "interdit au moins de 3 ans" devra clairement figurer, habituellement elle figurait en petit et pour des produits de toute évidence destinés aux tout-petits (hochets)
  • La liste des substances interdites est allongée à 55 produits, ceux qui rentrent souvent dans la composition des pâtes à modeler (les parfums), et seront également totalement interdits les "CMR", je traduis en direct : "substances cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction". On parle bien toujours de jouets et non pas d'armes de destruction massives.2371642_1378.jpg

Tout cela est donc de bonne augure pour Noël 2009 et 2010, la directive prévoit 18 mois de temps d'application dans les 27 pays de l'Europe, et jusqu'à 2 ans d'adaptation pour les fabricants. Il était plus que temps de remplacer les précédentes directives qui n'arrivaient plus à gérer la sécurité des jouets qui sont devenus entretemps des produits d'importation chinois à 80% en Europe et jusqu'à 95% au Royaume-Uni ! Quand on connaît les risques sanitaires que font encourir les produits chinois (jouets Mattel, bottes Etam plus récemment, mélanine, voir mon post au sujet du bas de gamme chinois à ce sujet), on peut féliciter nos euro-députés.

Enfin sachez également qu'il existe encore des jouets fabriqués en France, notamment dans le Jura, où le bois est transformé en de nombreux jouets plus traditionnels que les Pokémons mais certainement moins nocifs. Le site des Jouets en bois comporte une rubrique dédiée aux produits fabriqué en France. C'est ça aussi, la consommaction !

Joyeuses fêtes donc, mais lisez bien les étiquettes (c'est le signe distinctif des consommacteurs !)

Luc.

09/11/2008

Produits bas de gamme chinois : ça a un prix !

Après le scandale du lait à la mélanine, des oeufs contaminés, de la peinture au plomb sur les jouets, c'est un autre produit chinois qui se révèle défectueux et même dangereux pour la santé : les chaussures.

C'est le distributeur français ETAM qui en a fait les frais, sur 2 paires de bottes notamment, dont les sachets anti-moisissures (silica) étaient hautement allergènes, et qui ont provoqué des eczémas, des brûlures, nécessitant jusqu'à la prise de corticoïdes... les corticoïdes, c'est quelque chose d'assez costaud, j'ai trouvé un lien assez, hmm, effrayant qui les décrit...

La description des effets produits lors de l'utilisation des bottes est tout à fait saisissante, comme le rapporte M6info :

Véronique Homer, une commerçante d'Ingrandes-sur-Loire, qui avait commandé des bottes pour son magasin et qui en a porté une paire, a été victime de la substance, le diméthylfumarate. "Quelques heures après, mon pied avait gonflé et les douleurs étaient horribles, comme si on me l'avait mis dans le feu" raconte-elle. La jeune femme va porter plainte contre le fournisseur.photo_1225901652851-1-original.jpg

Au-delà de la "banalité" de l'événement (c'est un peu une série noire pour la Chine depuis cet été), j'ai tout de même du mal à comprendre que tous les distributeurs se fournissent de manière quasi exclusive en Chine, alors que les problèmes liées à la santé publique et à la dangerosité des matériaux y sont connus. A titre d'exemple, j'ai voulu me payer (chèrement) une paire de Camper il y a 2 semaines. Camper, c'est une marque espagnole, me semble t-il, de chaussures de villes extrêmement confortables, et dont les prix vont de 90 à 200 euros pour une paire. A ce prix là, et vu le confort, je pensais tomber sur une production européenne, eh bien non, fabriqué en Chine, tous les modèles, aussi ai-je décidé de ne pas acheter (je n'ose pas imaginer la marge par chaussures s'ils les paient le même prix qu'Etam).

Que les producteurs chinois ne respectent pas de normes élevées de salubrité est une chose, que tous les distributeurs européens se ruent par pingrerie sur ce système en est une autre, et j'aurais attaqué également Etam, qui savait probablement à quoi s'en tenir en allant chercher à l'autre bout du monde (pas écolo) des chaussures pourries.

Luc.

18:08 Publié dans Bas de gamme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, bottes, etam, camper

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu