Avertir le modérateur

18/01/2010

La DGCCRF n’est plus. Qui protègera les consommateurs ?

Je ne vous cache pas que je suis assez scandalisé par cet escamotage. Malgré les assurances données par le gouvernement et Bercy, la DGCCRF (Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes), véritable gendarme de la consommation en France, sera diluée avec d’autres services dans le Direction départementale de la protection des populations (DDPP)… Le tout dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), le programme supposé faire économiser de l’argent à l’Etat. Au détriment des consommateurs ?

 

Car les quelques 3 000 agents de la DGCCRF seront placés sous l’autorité des préfets (qui sont nommés directement par le gouvernement), du coup, on peut légitimement craindre pour l’indépendance de ces fonctionnaires qui font un boulot formidable. Je vous ai souvent proposé de la documentation de ce service, dont le site est une véritable mine d’or ! Les fiches synthétiques pour passer les fêtes sans arnaques, les réflexions sur la « nouvelle économie de services », les « warning » sur les arnaques à la loterie sur Internet, ou encore les Ateliers de la consommation qui réunit des universitaires et des spécialistes sur des thèmes autour de la consommation… c’est bien tout ça qui est menacé, et encore plus ! Les hotlines qui ne marchent pas, les SMS surtaxés, l’obligation pour les banques d’envoyer aux usagers le relevé des frais bancaires, font aussi partie du champ de compétences de la DGCCRF.

 

 

consommaction DGCCRF fraude consommation arnaque.jpg

 

Michel Garcin, délégué syndical FO à la DGCCRF (dont vous pouvez visiter le blog), estime dans les Echos que la « fusion » de sa maison avec, par exemple, les services vétérinaires (oui, les services vétérinaires), « c’est le mariage de la carpe et du lapin ». Il donne un exemple concret des risques que le placement en préfecture implique : « récemment, Bruxelles s'est inquiété de l'explosion de plusieurs téléphones portables (iPhone). Les services de la DGCCRF ont mené l'enquête en moins de dix jours dans les 100 départements français. Si les préfets avaient dû gérer le dossier, la réactivité aurait été moindre : l'affaire des iPhone aurait été traitée bien après d'autres. »

 

L’article de France-Soir sur le sujet me semble bien conclure cet événement : « Les préfets ont donc la lourde tâche de reprendre à leur charge une organisation qui, ces dernières années, a pesé de tout son poids sur les opérateurs de télécoms pour leur mauvaise qualité de services, les syndics de copropriété pour leurs pratiques abusives ou les fabricants de jouets pour la possible dangerosité de ceux-ci. A son actif, en outre, le rappel de produits commercialisés dangereux, des chaussures ou des chaises, fabriquées en Chine. Reste à la DDPP, aux préfets et aux départements de faire oublier au plus vite feu la DGCCRF. ».

 

Alors je souhaite bon courage aux agents de la DGCCRF qui seront mutés, je les remercie de leur travail, de la qualité et de la pédagogie de leur site web qui m’a appris beaucoup en tant que consommacteur. En espérant qu’ils puissent continuer à faire leur boulot de « garde-fou » de la consommation, car nous en avons bien besoin.

 

Luc, Consommaction

 

 

16/12/2009

Plus de billets dans les distributeurs d'ici Noël ?

1172_911_porte-monnaie-noir-je-suis-a-sec-caroline-lisfranc_165716.jpgPour une drôle de nouvelle, c'est une drôle de nouvelle ! Selon le Figaro, les distributeurs de billets (les DAB, GAB et autres "tirettes") pourraient être à sec au moment pourtant crucial pour la consommation et la joie des ménages de Noël. L'explication est simple, ce sont les convoyeurs de fonds qui ont posé un préavis de grève pour le 21 décembre, soit la dernière semaine de "rush" avant Noël :

"Les six syndicats, en conflit avec la Fidesfi (fédération des entreprises de la sécurité fiduciaire), ont demandé aux 1000 « dabistes »employés chargés du réapprovisionnement de cesser le travail afin d'obtenir une revalorisation de leur prime de risque. Ils estiment en effet que leur métier est aussi dangereux que celui des convoyeurs de fonds qui bénéficient pourtant d'une prime deux fois plus élevée. Elle est fixée à 233,45 euros, contre 110 euros seulement pour les dabistes."

 

Pour l'instant, les directions ne cèdent pas... mais il ne faut pas croire que tout s'arrangerait d'un coup de baguette magique ! Un seul jour de grève mettrait près d'une semaine à être "réparé", le temps que les 50 000 distributeurs du réseau soit refournis.

En attendant, plusieurs solutions :

Luc, Consommaction.

 

09/12/2009

Noël pas cher : des sites pour l'occaz'

Voici deux sites pour préparer votre Noël de manière peu coûteuse, en chinant dans les brocantes, et pour l'après-Noël en donnant vos objets non désirés (cadeaux ratés, etc) :

Vide-greniers.org recense tous les vide-greniers, brocantes, foires et autres événements où acheter d'occasion tout type d'affaire, du meuble aux vêtements en passant par le bricolage et, évidemment, les jouets. On peut y faire de vraies trouvailles !

Vide Grenier Consommaction.jpg

L'autre site, Donnons.org, permet de donner des objets dont on ne se sert plus, et que l'on peut donc chercher sur ce site, soit par lieu (département) soit par type d'objet (électroménager, décoration d'intérieur, etc).

Donnons consommaction.jpg

Et si malgré tout les fêtes de Noël vous rebutent toujours, vous pouvez également imprimer ce certificat d'exemption de cadeau pour signifier à vos proches que vous ne voulez pas de leurs babioles !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu