Avertir le modérateur

08/01/2009

Rouler écolo, c'est possible avec ces quelques astuces

Bon, le transport, on le sait désormais, fait partie des premiers postes émetteurs de gaz à effet de serre. Mais comme nous ne pouvons pas pour autant retourner à l'âge de pierre (ou à celui des chevaux ? Tiens, j'imagine bien ça à Marseille avec la neige qu'ils ont !), voici quelques chiffres intéressants de comparaison d'émission de Co2 pour différents types de transports :

 

  • Avion : 30 à 60g
  • Automobile : 30g
  • Train : 7 à 15g
  • TGV : 17g
  • Autocar : 9g

Je me permets de vous retransmettre directement ces conseils trouvés sur ConsommerDurable :

Quelques conseils :17035a-les_voitures_consomment_plus_que_ce_que_les_constructeurs_affirment.jpg

  • Démarrez en douceur! sur le premier km une voiture consomme 50% de carburant de plus, et pollue 4 fois plus.

  • Si vous vous arrêtez, coupez le contact. Au delà de 30 secondes au ralenti, le moteur d'un véhicule aura consommé plus d'énergie que si il est arrêté puis redémarré.

  • Pensez-y, les véhicules équipés d'une boîte à vitesses automatique consomment plus de carburant que ceux possédant une boîte mécanique manuelle ou robotiséee.

  • Vérifiez le filtre à air de votre véhicule, si il est encrassé, il peut provoquer une consommation supplémentaire de 3%
    A vitesse moyenne égale,
    une conduite agressive peut augmenter la consommation de 40%.

    Les huiles de vidange doivent être amenées à une déchetterie, où un conteneur est à leur dispositio
    n. Quelques garagistes les reprennent aussi.

  • Pour rafraîchir l'intérieur de votre véhicule, pensez à fixer un pare-soleil pendant le stationnement.

Luc.

04/01/2009

Après la malbouffe, la malfringue

225.2.jpgEt c'est le même sociologue italien qui se cache derrière ces 2 concepts critiques de nos modes de consommation de l'aliment, et désormais, de l'habillage. Carlo Petrini, déjà créateur du concept de "Slow Food", qui s'oppose de manière frontale au fast food, rempile en s'en prenant au secteur de la mode, qui lui aussi doit se plier aux exigences du développement durable, et pour ce faire, il évoque notamment la piste des fibres naturelles (organic textile en V.O).

Car comment fonctionne la mode aujourd'hui, finalement ? Eh bien ce n'est pas glorieux. Entre les matériaux utilisés (plastiques, synthétiques), souvent issus de l'industrie pétrochimique, les lieux de fabrication (pays en voie de développement et/ou peu respecteux du droit du travail), le transport nécessaire jusqu'au boutiques (bateau, avion, camion), c'est peu de dire que la mode est au dernier rang du développement durable. Certes, nombreuses sont les initiatives qui visent à produire localement, dans le respect de l'environnement (nombreuses marques bio), mais leurs prix sont plus cher que la moyenne, les points de ventes sont moins nombreux, bref, c'est une économie qui ne peut pas (encore ?) satisfaire un marché de masse.

Aussi l'initiative de Carlo Petreni est-elle intéressante. "S'habiller est un acte agricole comme manger est un acte agricole, juge t-il. Nous ne devons plus nous vêtir avec du pétrole et faire en sorte que les fibres naturelles ne voyagent pas à travers le monde et servent d'abord à habiller la population locale et pas simplement les riches." (Le Monde).

Les fibres naturelles, kézako ? C'est assez simple, il s'agit de fibres textiles issus de deux grandes familles (Wikipédia):

  • Les fibres naturelles d'origine animale : laine et soie, avec leurs dérivés (cahemire, alpaga)
  • Les fibres naturelles d'origine végétale : le coton, évidemment, mais mieux vaut qu'il soit bio, lin, chanvre, jute pour les plus connues

L'histoire de l'homme est parsemée de vêtements, de cordages et de papiers en fibre naturelle, ce n'est qu'à partir de l'après-guerre que les fibres synthétiques (à base d'hydrocarbures et d'amidon). La lutte contre la malfringue menée par Carlo Petrini peut tout de même trouver sa place : avec les variations du prix du pétrole, l'exigence du développement durable et des conditions législatives plus strictes (avec REACH, peut-être avancera t-on un peu sur les risques des produits synthétiques), l'époque est propice à la redécouverte de ces fibres naturelles qui sont un acte de consommaction. Et la France est plutôt bien placée puisqu'elle est la premier producteur européen de fibres de chanvre, par exemple.

Luc.

30/12/2008

Revue de web #3 : osez le resto pour le 31, téléphonez écolo, recyclez vos sapins à Paris

Un peu de temps entre deux séjours en vacances pour surfer... et vous distiller quelques articles et choses vues qui méritent d'être creusées pour poursuivre notre consommaction en période de fêtes :

 

  • Un article très drôle du Figaro, qui nous explique en 10 leçons comment réveillonner au restaurant. De mon côté c'est en famille et sans excès (après une semaine de repas gargantuesques, quand même), mais si vous pensez oser le restau ce 31 au soir, le Figaro vous donne une feuille de route en 10 points pour tester votre motivation et faire en sorte que cela se passe bien. Pour les retardataires !
  • Ecologeek, toujours dans les bons plans, nous montre comment appeller de manière écolo et économique hors de ses bases. Le téléphone portable, me direz-vous, oui, mais nous n'en avons pas tous, le réseau n'est pas toujours fiable, et il y a parfois des techniques simples pour appeller hors de chez soi sans pour autant acheter un portable : cabines, emprunt d'un portable à une personne etc. Le papier se poursuit par des astuces pour acheter un portable véritablement écolo, ou en tout cas pas trop nuisibles : fonctions à éviter, types de matériaux à préferer, astuces pour consommer moins d'énergie, et il y en a des bonnes idées ! 
  • Une très bonne vidéo de la Mairie de Paris sur le recyclage de vos sapins de Noël : ne les jetez pas dans la rue !! On peut les recycler et même en tirer quelque chose de très positif, à suivre ici : 
Bonne fin d'année à tous et à l'année prochaine, je reprend mon activité d'évangéliste de la consommaction le 4 janvier
Luc.
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu