Avertir le modérateur

19/11/2008

Série "Vidéo" #1 : les profiteurs de la crise (France 3)

Je vous avais promis un peu + de vidéos dans mon programme de blogs, alors voici une première bonne trouvaille, la vidéo d'un reportage de France 3 et d'Elise Lucet sur les "profiteurs du pouvoir d'achat". Intéressant de voir comment le malheur du plus grand nombre fait le bonheur de quelques-uns.

Les marges, la politique des prix, les calculs cachés... Cette première vidéo (il y en a 7 au total !) s'intéresse à la grande distribution. Comment font-ils leurs bénéfices ? Quels sont les relations entre distributeurs et grands producteurs, qui, sous couvert d'une lutte à mort, se font finalement tous deux plaisir en temps de crise ? Le reportage se termine par une visite de 2 associations pour le moins intéressantes, l'une défend les intérêts des grands industriels et distributeurs, l'autre les consommateurs.

On n'est pas sortis de l'auberge ! Bonne vidéo !





03/11/2008

Un site web pour mieux regarder le contenu de nos assiettes !

L'association Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV), qui donne quelques bonnes infos conso, nous propose sur son site web un lien vers un site qu'elle co-anime grâce au mécénat de la Macif, pour mieux comprendre ce que nous avons dans nos assiettes, et je dois avouer y avoir trouvé des infos intéressantes, je me suis même dit que ma vigilance de consomm'acteur avait un peu baissé ces derniers temps (et ne venez pas me parler du moral des ménages, ça n'a rien à voir !). Comme quoi, Internet se révèle encore une fois être une mine d'or de bons plans.

Le site en question s'appelle "Le Point sur la Table"Point.jpg, et est découpé en 3 grandes parties initiales qui prises ensemble donnent pas mal d'infos. La première partie donne des clés basiques pour mieux acheter. J'ai beaucoup aimé la partie "Lire les étiquettes", je pensais être déjà pas mal préparé à la chose, mais là c'est un véritable traité de la vigilance en rayon ! Pour un même 'produit', le site relève par exemple pour le cas de la "vinaigrette" et celui des "poissons panés" l'incroyable variété des ingrédients, la même appellation golable renvoie en fait à des poissons différents, et les assaisonements testés comporte plus ou moins d'huile, qui elle-même n'est pas toujours d'olive, qui elle-même n'est pas toujours.... bref, il y a de quoi s'y perdre, mais un bon teint est à ce prix là !

La 2nde partie vous invite à partager votre expérience de la consommation : échange de bons plans, blog, organisation de débats virtuels avec des experts bien réels, ce qui donne un côté dynamique et participatif au site. Je suis tout à fait en faveur de ce genre d'initiative, après tout, quels meilleurs experts que ceux qui achètent tous les jours ou presque, c'est à dire nous, les consommateurs !

Enfin, la 3ème partie rentre plus dans le détail presque scientifique des apports des aliments, en développant aussi les moyens d'arriver à un équilibre. Des astuces de grand-mère parfois, mais qui ont le mérite de rappeler que certaines carences banales (en magnésium, par exemple, un cas fréquent) peuvent avoir une grande influence sur notre "forme" quotidienne. Etre raplapla un jour d'automne, c'est normal, une semaine, c'est qu'il vous manque peut-être un nutriment !

L'espace "Cartons rouges" de la page d'accueil a le mérite de tacler directement les mauvaises pratiques des distributeurs ou des producteurs.

Je vous redonne le lien, et vous recommande d'y aller faire un tour (et de contribuer à la chose)

Luc.

10/10/2008

Ce paquet de pâtes coûte 150 GES (grammes de gaz à effet de serre)

Eh oui, ça paraît un peu futuriste pour le moment, mais nos paquets de pâtes, de lessive et autres achats de grande consommation pourrait avoir une nouvelle étiquette n'indiquant pas le prix économique (en euros), mais son coût en termes écologiques ! On avait déjà depuis quelques années maintenant un système de lettres et de couleurs qui permettaient de classifier les appareils, objets électriques ou électroniques et voitures, notamment, selon leur degré de consommatietiquette-2.jpgon d'énergie. Un A en vert pour les plus économes, un G tout rouge pour les plus énergivores. Mais ce classement a ses limites, comme en atteste la présence désormais de A+ et même de A++, qui cassent l'échelle écologique à laquelle nous étions habitués. Et qui ne reflète pas non plus tous les "dégâts collatéraux" causés par l'achat, l'utilisation et le rejet de tel objet de consommation.

« Aujourd’hui, le prix d’un produit en supermarché ne reflète pas l’impact environnemental qui se cache derrière » rappelle Julia Haake, directrice des partenariats entreprises du WWF France, dans un article de Novethic. Car pour l'instant, en effet, ne sont concernés qu'un seul type de produit, et avec un seul critère : sa consommation en énergie... nul affichage des rejets de CO2 engendrés lors de la production de l'objet en question, ni de mesure des déchets recyclables quand le produit est bon à jeter.  Le risque sous-jacent est de noyer le consommateur sous une pluie d'étiquettes dont on ne saura pas forcément ce qu'elles signifient... il est déjà assez dur comme ça de se repérer, par exemple, dans la jungle des produits bio, avec les label AB, Bio, raisonné... c'est ce que conclut en tout cas Alain Chosson, secrétaire général de l’association Consommation logement et cadre de vie (CLCV) : « La multiplication des critères sur l’emballage pourrait créer une confusion ».

Au-delà des problèmes d'étiquette, il s'agit surtout de changer les mentalités, pas encore prêtes à distinguer le bénéfice global d'avoir acheter un produit moins émetteur de CO2 (mais qui peut être également plus cher à l'achat). J'essayerai de vous tenir informés de la valse des étiquettes pour mieux consommer, à entendre les dernières statistiques sur le réchauffement, il y a urgence !

Luc.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu