Avertir le modérateur

08/12/2008

"Planète Consommaction" #4 : Le pélerinage à la Mecque

Chaque année, plus de 2 millions de pélerins musulmans se rendent à la Mecque pour y effectuer l'un des 5 piliers de l'Islam, le "hadj". Autant de personnes pour qui ce pélerinage est un voyage spirituel, donc quelque chose d'important qui ne doit pas subir les obstacles du monde actuel, des visas aux billets d'avion en passant par l'hébergement, car la Mecque, je le rappelle, ce n'est pas la porte à côté (en Arabie Saoudite, pas très loin de la mer Rouge), et nombreux sont les opportunistes qui tentent de se faire de l'argent sans scrupule sur ce tourisme spirituel.

masjid-al-haram-la-mecque-t7154.jpgEn France, le nombre de pélerins en partance pour la Mecque est passé de 6 000 personnes au début du millénaire à presque 40 000 cette année. Le pélerinage brasse chaque année quelques 250 millions d'euros de "chiffre d'affaires", si l'on peut dire ça comme ça, et en France, il en coûte environ 3200 euros pour la semaine de pélerinage. Un prix plutôt élevé qui favorise évidemment les systèmes de vente parallèles supposés moins cher. Un signe : il faut une autorisation préfectorale pour ce pélerinage, or sur 35 000 départs effectifs l'année passée, on ne compte que 25 000 autorisations, il y a donc une bonne marge de manoeuvre pour les rabatteurs en tout genre.

Les arnaques sont nombreuses comme le rappelle l'Express : paiement en liquide sans reçu donc sans garantie du service, tromperie sur la prestation (mauvais hôtel), ou pire, non délivrance du visa. Et sans visa, pas de départ.

 

Que faire, alors ? Deux pistes sont proposées pour que tout se passe bien :

  • les informations du Ministère du Tourisme. Une brochure très complète est éditée en français et en arabe pour rappeler les conditions normales d'obtention des visas, des billets, les délais, et d'autres information. Vous y trouverez également un annuaire des consulats, asociations et organismes officiels qui peuvent vous aider dans vos démarches.
  • en cas de coup dur, vous pouvez vous tourner vers l'association SOS Pélerins fondée en 2005 par un pélerin lésé, votre voix ajoutée à celle des autres peut faire la différence. A titre d'exemple, l'association a lancé une action commune contre X basée sur 4 000 de ses témoignages, parfois, ça marche le collectif !

Bon pélerinage à ceux qui y vont (on les envie un peu quand on voit les images) !

Luc.

05/12/2008

Appeler depuis un fixe vers un mobile coûtera (un peu) moins cher

C'est longtemps resté un point noir parmi tant d'autres dans la téléphonie (voir à ce sujet ma rubrique dédiée aux FAI et à la téléphonie, presque que des mauvaises nouvelles !), lorsqu'on appelle depuis un téléphone fixe vers un téléphone portable, les factures s'envolent. Malgré les appels répétés des associations de consommateurs pour une baisse nette de ces tarifs prohibitifs, l'évolution des prix du fixe vers le mobile a été lente, très lente, comme le montre ce graphique que j'ai créé en recensant plusieurs articles web de ces dernières années.

Tarifs fixe mobile.jpgOn y arrive peu à peu, avec une nouvelle baisse imposée par l'ARCEP aux opérateurs téléphoniques, qui factureront les appels d'un fixe vers Orange et SFR à 4,5 cents la minute et vers Bouygues à 6 centimes, le tout pour le 1er juillet 2009, avant une autre baisse prévue un an après, à l'été 2010 (Le Figaro). Les opérateurs tentent bien de nous arracher quelques larmes au sujet de leur tourmente, avec le PDG de SFR qui souligne que « sur les deux prochaines années, cette décision nous fera perdre près d'un demi-milliard d'euros de chiffre d'affaires ». On compatit à l'une des plus belles réussites financières de ces dernières années, la téléphonie, une dépense contrainte, réalise en France les mêmes marges que le luxe, soit entre 20 et 30% ! Pendant le chantier, l'exposition continue, comme on dit.

Les prix atteignent - enfin - des niveaux plus raisonnables, tout en étant comme à l'accoutumée plus chers que chez nos voisins européens. Un des effets malheureux d'un oligopole bien verrouillé au niveau de la téléphonie mobile en France, où seuls 3 opérateurs se partagent le marché. Il est bon à ce titre de rappeller quelques réalités tirées des comparaisons avec les tarifs dans le reste de l'Europe, comme le fait qu'en Autriche, où 5 opérateurs "opèrent", on peut avoir 1000 minutes de communication pour 20 euros contre une malheureuse heure en France (une info tirée du Canard Enchaîné courant octobre). La concurrence, quand elle est effective, est bénéfique au consommateur !

Luc.

04/12/2008

"Vidéo #3" : la campagne de pub du PCF surfe sur la crise

Je ne suis particulièrement attiré par la politique, au vu de l'immobilisme dans lequel nous nous trouvons depuis 2 décennies, et parce que je préfère l'action locale et citoyenne aux grands débats d'idées, mais je ne peux pas résister à vous montrer ces 2 vidéos d'une campagne de publicité du PCF, oui, les communistes, qui surfent sur la vague de la crise, du pouvoir d'achat, du travail le dimanche et de la crise du logement pour déformer le message présidentiel et tenter de proposer ses solutions (pour le lien vers leur site télé, je vous laisse y aller sans moi !).

Au premier coup d'oeil, je dirai, bien vu l'artiste, les thématiques sont vraiment bien reprises, et c'est vrai qu'il y a de quoi dire ! Après, est-ce que le PC, en crise depuis une quinzaine d'années, est en mesure de proposer des alternatives suivies, c'est un autre débat. Et puis quand même, le PCF convertit aux techniques de la vidéo virale, ça fait quand même bizarre, enfin bonnes vidéos quand même !

(PS : je ne sais pas si vous avez eu le même bug que moi sur Dailymotion, mais après la vidéo "salaires" il y avait une redirection automatique vers une vidéo de Copé pour 2012... juste un bug ?)

Luc.




 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu