Avertir le modérateur

22/11/2008

Revue de web #1 : Surendettement, Auto-entrepreneur, Leclerc & Sarkozy, la pub et les Français

J'étrenne cette semaine ma première revue de web, n'ayant évidemment pas le temps de parler de tout ce que je vois ou que je lis sur le web... Vous me direz si cela vous intéresse, et puis si vous avez des liens à proposer mais pas de blog, n'hésitez pas à me les envoyer, je ferai suivre ! Bon week-end et bonnes lectures !

 

  • Une interview intéressante du sénateur UMP Mariani qui tente de faire passer une loi pour s'attaquer au problème du surendettement. Mesures évoquées, longueur de la procédure, réactions des lecteurs de Rue89, on en apprend plus sur un sujet qui me révulse à chaque fois, n'est-on pas au coeur de ce capitalisme qui vise à faire dés bénéfices coûte que coûte, au prix même de la confiance entre les personnes ?
  • Un dispositif à suivre pour ceux qui ont des idées ou des envies de création d'entreprise mais qui trouvent les démarches trop lourdes ou trop longues... Hervé Novelli lance début 2009 le statut d'auto-entrepreneur, pour lancer son activité sans se "déclarer" de manière classique jjournaux.jpgusqu'à un certain seuil. Un bon plan pour les créatifs, les volontaires, ou tout simplement pour arrondir ses fins de mois !
  • Un article assez fascinant de Challenges sur la proximité idéologique et d'action entre Sarkozy et Leclerc. A l'occasion des premières autorisations pour la publicité comparative à la télévision, l'article revient sur la forte communication que les deux hommes partagent autour du pouvoir d'achat.
  • Radio : l'émission d'aujourd'hui de Service Public sur France Inter concernait la publicité et les Français... un thème évidemment proche de la consommaction qui vise justement à démystifier les opérations de communications, le faux développement durable, et autres coups bas pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Bon week-end à tous!

Luc.

20/11/2008

Prix des carburants : ils nous pompent !

5681.jpg

De qui se moque-t-on ? De nous, comme trop souvent. Alors que les prix du pétroles ont été divisés presque par trois depuis 3 mois (le baril de brut avait atteint 142 dollars cet été, et coûte désormais 53 dollars), le prix à la pompe, lui, n'a baissé que de 20% (après avoir augmenté à la moindre variation du cours du pétrole, un peu comme pour les billets d'avions d'Air France et la fameuse surcharge carburant dont j'ai déjà parlé auparavant).

Le Figaro revient sur la convocation par l'Elysée des distributeurs (Total, mais aussi Leclerc, par exemple), où ils étaient censés s'expliquer sur ce décalage entre d'un côté l'effondrement du prix du baril, et de l'autre la baisse modeste des prix de l'essence à la pompe. Or c'est un poste de consommation qui ponctionne le revenu des ménages et sur lequel il y a clairement des marges de manoeuvres.

On parle souvent de la part de l'Etat dans le prix des carburants. Entre la TVA et la TIPP, l'Etat est pour plus de la moitié du prix des carburants. Mais cet argent sert à financer nos infrastructures, et les pétrolier ont beau jeu de pleurer de larmes de crocodiles. S'ils estiment ne pas avoir de marges de manoeuvres, l'UFC-Que Choisir trouve scandaleux cette immobilisme supposé des distributeurs, qui ont des marges :

info_prix_carburant.jpg«Pour le diesel, la marge sur le raffinage a été multipliée par six en quatre ans et par deux sur la seule année 2008, s'étonne François Carlier, le directeur des études. Cela représente 6 à 8 centimes de plus par litre, c'est beaucoup.»

Vous en connaissez beaucoup vous, des boîtes qui multiplienteurs marges par 6 en ce moment ? Le problème est aussi et surtout celui de la stratégie des pétroliers qui refusent de construire de nouvelles rafinneries. Cette "technique" leur permet, en temps de hausse ou de baisse du pétrole, d'avoir toujours la main sur le robinet, et donc de pouvoir conserver leurs marges. C'est un article du Canard Enchaîné de la semaine dernière qui revenait sur "la martingale de Total pour faire flamber ses bénéfices". Edifiant. On y apprend entre autre que les pétrolier n'investissent pas de trop dans les nouvelles techniques de production ou de rafinnage, car cela rognerait leurs bénéfices et ferait baisser les prix à la pompe.

Il est plus que temps que les énergies nouvelles et propres viennent remplacer ces techniques d'un autre âge...

Luc.

 

19/11/2008

Série "Vidéo" #1 : les profiteurs de la crise (France 3)

Je vous avais promis un peu + de vidéos dans mon programme de blogs, alors voici une première bonne trouvaille, la vidéo d'un reportage de France 3 et d'Elise Lucet sur les "profiteurs du pouvoir d'achat". Intéressant de voir comment le malheur du plus grand nombre fait le bonheur de quelques-uns.

Les marges, la politique des prix, les calculs cachés... Cette première vidéo (il y en a 7 au total !) s'intéresse à la grande distribution. Comment font-ils leurs bénéfices ? Quels sont les relations entre distributeurs et grands producteurs, qui, sous couvert d'une lutte à mort, se font finalement tous deux plaisir en temps de crise ? Le reportage se termine par une visite de 2 associations pour le moins intéressantes, l'une défend les intérêts des grands industriels et distributeurs, l'autre les consommateurs.

On n'est pas sortis de l'auberge ! Bonne vidéo !





 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu