Avertir le modérateur

18/11/2008

Série "Planète Consommaction" #1 : En Angleterre, Amazon devient "la" boutique de Noël

Pour débuter ma série de posts sur la consommation et la consommaction à l'étranger, nous n'irons pas très loin. Un petit tour de l'autre côté de la Manche chez nos amis (enfin, depuis pas si longtemps que ça !) anglais. Passer Noël à Londres, c'est un "must" pour les "serial shoppers" : grands magasins de type Harrod's y cotoient une multitude de petites boutiques branchées qui font le bonheur des chineurs et des personnes qui veulent être en avance sur la mode. La période de soldes, les "boxing days", ont lieu en général peu après Noël, c'est à ce moment que les meilleures affaires ont lieu !

amazonukbig.jpg

C'est un article du Guardian qui m'a donné envie de parler de ce sujet, car les magasins anglais sont inquiets devant la domination de plus en plus forte du magasin en ligne Amazon. Simple librairie en ligne à ses débuts, le groupe vend maintenant de tout, à des prix considérés comme "virtuellement les plus bas" selon l'article cité. A tel point que les achats de Noël, en général l'occasion d'aller braver la foule londonienne dans les grands magasins, s'y font de plus en plus. Chacun derrière son écran et plus personne dans

les rues ? Nous n'en somme pas encore là, mais la tendance est bien réelle, avec pour l'Angleterre près d'un million de commandes par jour sur le site d'Amazon !

Le vendeur en ligne a ouvert dans le pays son plus grand centre européen de logistique, une sorte de hangar gigantesque dont les photos restent stupéfiantes, comme vous pouvez le voir ci-contre. Le Guardian est surpris : quand ses journalistes ont tenté de dénicher les meilleures offres de Noël, ils ont fini dans 7 cas sur 10 sur le site d'Amazon ! Pas forcément pour des économies conséquentes, mais en termes d'image, cela joue énormément, et attire encore plus d'e-consommateurs. Et c'est sans compter le gain de temps, plutôt que de parcourir la ville à pied, en quelques clics, vous tombez sur leur site.

AlorsamazonWD_800x487.jpg, condamnées, les boutiques ? A priori non. L'article insiste sur l'aspect social de la consommation. Si nous tentons évidemment de chercher les prix les plus bas, d'autres facteurs peuvent nous faire acheter plus cher : envie de sortir acheter en famille ou avec ses ami(e)s, visite d'un quartier sympa de la ville... et relation plus humaine que de rester derrière son écran ! Les plus impatients et les plus impulsifs n'ont également pas le temps d'attendre d'être livré (et éventuellement de devoir procéder à un échange généralement assez long).

L'article revient aussi sur un autre aspect, celui de la destination de l'argent. Lorsque vous dépensez en ligne, la somme quitte votre localité, alors que si vous achetez près de chez vous ou en magasin, cette somme servira à financer le loyer, l'activité humaine du quartier. Et non pas un de ces méga-entrepôts dans lequel personnellement je n'aurai pas envie de travailler !

Alors réfléchissons bien avant de nous rue sur le commerce en ligne. Pour quelques centimes d'économisés, ce sont souvent des vies de quartiers que l'on dégrade !

Luc.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu